horses

Horses Version Vinyle: la classe

 

C'est vers 1994 que le vendeur d'une petite boutique de disques Marseillaise (au Cours Julien, bien sur), mon futur QG, me raconta une anecdote qui deviendrait pour moi la preuve ultime de la suprématie du vinyle sur le CD.  A l'époque, je découvrais tout juste la musique et m'intéressais particulièrement au punk pour une raison toute bête : le Spaghetti Incident des Guns N Roses. Le vendeur du Tripsichord Music (mon premier mentor musical), après avoir discuté de Johnny Thunders et des Damned, me sorti tout un tas de vinyles dont celui du Horses de Patti Smith, associée (à tort ou à raison) aux débuts de la scène punk New Yorkaise. Et de me raconter l'histoire de la pochette, signée Robert Mapplethorpe, le photographe qui sera l'âme sœur de Patti Smith pendant plus de 20 ans (je ne sais pas si cette anecdote figure au menu de Just Kids, le bouquin qui vient de sortir sur la jeunesse des deux artistes et que je lirai peut être un jour).

 

51L+L0mSwqL__SS500_

Première réédition CD: no comment...

 

Cette pochette a beaucoup fait pour la réputation sulfureuse de Patti Smith. On la voit en effet habillée en homme, débraillée et les cheveux emmêlés. En 1975, les femmes correctes sont en robe, bien soignées, et accessoirement s'occupent de leur foyer plutôt que de gueuler des insanités dans un micro au milieu d'une bande de musiciens drogués. Or si Patti Smith est si débraillée, c'est qu'elle vient de courir à toutes jambes avec son ami Robert vers l'appartement qu'ils occupent afin de réaliser la photo qui illustrera Horses. Pourquoi un tel empressement ? Parce qu'ils ne veulent pas louper l'heure où le soleil produit sur un mur de l'appartement un reflet triangulaire, évoquant une aile immatérielle et transformant Patti Smith en simili ange lorsqu'elle se place à coté. Bien longtemps après, alors qu'on m'offrait la réédition double CD de ce grand classique (avec une version Live de l'album enregistrée en 2005 à l'intéret tout relatif, comme tout exercice de ce genre), je m'aperçu avec horreur que cet effet avait purement et simplement disparu de la grisâtre jaquette. Pas la peine de proposer un livret enrichi de textes et de moultes photos d'époque si c'est pour faire disparaître sans même s'en apercevoir l'une des composantes fondamentales de l'album....

 

413MltkHPHL

Réédition Deluxe : l'effet a complètement disparu!

 

 Bon, vous pouvez ressortir cette histoire si vous êtes à court d'arguments pour affirmer votre irrémédiable attachement au vinyle. Pour être franc, je n'écoute que la version CD, parce que mon vinyle de Horses doit être le plus délabré de ma collection (une véritable montagne russe à diamant), et aussi pour le massacre organisé du « My Generation » ajoutée en fin de CD lors de la première réédition....

 

ps1