Chroniques de Disques....

07 janvier 2021

JAN 21: Emma Ruth RUNDLE & THOU, Laetitia SHERIFF, FAKE INDIANS, SOLAR CORONA

  Emma Ruth RUNDLE & THOU - May Our Chambers Be Full   Avec Marked For Death, Emma Ruth Rundle avait signé l’un de mes albums favoris de 2016. Deux ans après, elle poursuivait sur le même sombre chemin en ajoutant à son Folk intense une bonne dose de Post Rock pour un On Dark Horses remarqué. Il semblait impossible que l’artiste américaine sorte un album plus noir et poignant, c’est pourtant ce qu’elle  parvient à faire sur May Our Chambers Be Full en collaborant avec un groupe de Doom Metal, Thou. Sur le... [Lire la suite]

15 décembre 2020

Dec 20 - Solo Works : Matt BERNINGER, Jehnny BETH, Stephen MALKMUS, EOB, Thurston MOORE

Matt BERNINGER - Serpentine Prison   J’ai découvert the National un peu trop tard, au moment de la sortie d’un High Violet déjà bien inégal. Si son prédécesseur Boxer écouté dans la foulée m’a beaucoup plu, notamment par l’originalité assez unique du jeu de batterie, la suite discographique du groupe m’a rasé, et j’ai bien vite abandonné. Aussi quelle surprise de flasher immédiatement sur le premier album solo de leur leader ! Est-ce les compositions qui sont exceptionnelles,  est-ce d’avoir trop donné ces dernières... [Lire la suite]
02 novembre 2020

Nov 20: Mickaël MOTTET, SOPHIA, PROTOMARTYR

  Mickaël MOTTET - Glover's Mistake   Mickael Mottet est un irrémédiable amoureux de la musique, un passionné engagé dans une mystérieuse quête, s’éparpillant dans de multiples projets, renaissant sous une autre forme là où on espérait vainement des nouvelles de la précédente, jonglant avec les styles comme avec les influences. Breeders, Why ?, Cat Power, Shakira, Pavement, Broadcast, l’homme  a le coup de cœur éclectique  et sort des disques très différents qui, fatalement, ont eu des succès divers... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Oct 20: IDLES, Ray LAMONTAGNE, MOANING

IDLES - Ultra Mono   C’est un fait, Idles est devenu dans le rock le porte-drapeau de notre époque. Ultra Mono est en tête des ventes aux UK, la cohorte des fans est toujours plus importante et passionnée. Si leur message assez novateur, encore résumé ici par le titre « Kill Them With Kindness » ou par la grosse balle rose confortable s’écrasant dans la gueule d’un homme blanc bien musclé, était sans doute plus complexe que la moyenne des punks, deux albums auront largement permis de l’exprimer : Joy as an Act... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 septembre 2020

Sept 20: FONTAINES D.C., BABY CHAOS, ANAL TRUMP

FONTAINES D.C. - A Hero's Death   J’avais deux craintes au sujet du deuxième album de Fontaines D.C. Tout d’abord qu’il n’existe pas (ou qu’il soit si médiocre que ce fut tout comme), et que Dogrel ne fut que le coup d’éclat chanceux de jeunes arrogants vite retournés à leurs bières et leurs bastons. Me voici rassuré, A Hero’s Death est bien là, et consacre les Irlandais comme de vrais musiciens inspirés sur lequel on pourra compter encore quelques années. Ma deuxième crainte, je l’écrivais dans ma chronique l’année dernière,... [Lire la suite]
16 août 2020

Vacances en France: LANE, Les MARQUISES, CATHEDRALE

LANE - Pictures of a Century   Il a fallu quelques coups d’essai inégaux mais déjà parcourus de fulgurances pour que LANE trouve la bonne formule. Le temps sans doute que la fusion se fasse complètement entre les deux fratries du groupe, les Sourice des mythiques Thugs et les Belin de Daria. Chose sacrément bien faite sur Pictures of a Century, où les Angevins compilent le meilleur du rock de ces 30 dernières années, remettant les guitares au centre du jeu. Des lustres qu’on n’avait pas entendu d’aussi bonnes parties de 6... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juillet 2020

the Correct Use of Sax: SEX SWING, LONKER SEE

SEX SWING - Type II   Type II est un album urbain et désespéré, un condensé de post punk lancinant aux vagues puissantes qu’on entend venir de loin sans pouvoir les éviter. La guitare semble une sirène d’ambulance (« Skimmington Ride »), le chant est monocorde, le saxophone hurlant lance des appels fous à la révolte. On dirait Joy Division réinterprétant le Fun House des Stooges en plus glauque, pas besoin des paroles pour comprendre que le « Valentine's Day at the Gym » se passe mal. Les chansons... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juin 2020

This is a Sad Come Back: Nadia REID, Joanna STERNBERG, Nick CAVE & the BAD SEEDS

Nadia REID – Out of my Province   Nadia Reid use avec assurance de sa très jolie voix pour me ramener 10 ans en arrière quand, à la suite du carton d’Alela Diane, je m’étais entiché de nombreuses chanteuses au chant pur et à la guitare sèche. Alternant entre folk aux arpèges classiques que j’apprécie toujours autant et pop tranquille au tempo légèrement relevé, Nadia Reid n’invente rien mais s’inscrit sans trop en faire dans la lignée de mes championnes mélancoliques louées en ses pages la décennie précédente, ce qui n’est... [Lire la suite]
30 décembre 2019

BIG THIEF - U.F.O.F + Two Hands

  Musicalement, 2019 a été une année assez décevante. J’ai pourtant écouté une centaine de nouveautés, chiffre sans doute faible par rapport à certains marathoniens du disque mais représentant quasiment le double de mes écoutes habituelles. Seule une poignée d’albums m’a suffisamment accroché pour que j’en parle sur ce blog, vous les retrouverez facilement et il n’est donc pas nécessaire que je me fende du traditionnel Top de fin d’année. Il est cependant un groupe que je voulais évoquer avant le passage à 2020, et que... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2019

Rock all around the World: OH SEES, the MURDER CAPITAL, DINOSAUR PILE-UP, the HU

  OH SEES - Face Stabber   Sur le papier, Face Stabber cumulait les défauts : un album très long, sorti après un Smote Reverser génial et donc difficilement détrônable, surtout à quelques mois d’intervalle. C’était sans compter le talent des Oh Sees, groupe au sommet de son art qui sans changer d’un iota son style garage psyche flirtant régulièrement avec le Krautrock, parvient à foutre sur le cul un auditeur pourtant habitué au meilleur. Les musiciens sont faramineux (notamment Tim Hellman, sans doute l’un des... [Lire la suite]