Chroniques de Disques....

30 décembre 2019

BIG THIEF - U.F.O.F + Two Hands

  Musicalement, 2019 a été une année assez décevante. J’ai pourtant écouté une centaine de nouveautés, chiffre sans doute faible par rapport à certains marathoniens du disque mais représentant quasiment le double de mes écoutes habituelles. Seule une poignée d’albums m’a suffisamment accroché pour que j’en parle sur ce blog, vous les retrouverez facilement et il n’est donc pas nécessaire que je me fende du traditionnel Top de fin d’année. Il est cependant un groupe que je voulais évoquer avant le passage à 2020, et que... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2019

Rock all around the World: OH SEES, the MURDER CAPITAL, DINOSAUR PILE-UP, the HU

  OH SEES - Face Stabber   Sur le papier, Face Stabber cumulait les défauts : un album très long, sorti après un Smote Reverser génial et donc difficilement détrônable, surtout à quelques mois d’intervalle. C’était sans compter le talent des Oh Sees, groupe au sommet de son art qui sans changer d’un iota son style garage psyche flirtant régulièrement avec le Krautrock, parvient à foutre sur le cul un auditeur pourtant habitué au meilleur. Les musiciens sont faramineux (notamment Tim Hellman, sans doute l’un des... [Lire la suite]
02 décembre 2019

Black French Day: FRUSTRATION, Harold MARTINEZ, L'EPEE, the PSYCHOTIC MONKS

  FRUSTRATION - So Cold Streams   En 2016, Frustration sortait l’album Empires of Shame… que je n’ai quasiment jamais écouté après l’avoir acheté. Certes les compositions étaient pour la plupart un peu moins efficaces que sur la discographie le précédant, élément important tant les Parisiens ont fondé leur succès sur des tubes punks immédiats, mais l’ensemble était loin d’être mauvais et méritait certainement mieux que de tomber rapidement dans les oubliettes de ma mémoire, ce que n’ont toujours pas fait les vivaces... [Lire la suite]
21 octobre 2019

Roulette Russe: PIXIES, Ezra FURMAN, L7, SAVAGE MANSION, Iggy POP, MICROWAVE

Parce qu'il est un peu facile de bruler ses idoles, je me suis employé à trouver quelques plus ou moins jeunes pousses prometteuses dont les disques rendent hommages aux anciens tout en rachetant leurs errements actuels. En espérant amener un peu de neuf pour mon fidèle lectorat en une année 2019 pas vraiment folichonne à mes oreilles.   PIXIES - Beneath the Eyrie   Salauds de Pixies, avec toute l’énergie que j’ai dépensé pour défendre Indie Cindy contre les acharnés passéistes, voilà qu’ils finissent par pondre un... [Lire la suite]
02 septembre 2019

New Star / Old Star : YAK, Bill CALLAHAN, CJ RAMONE

YAK - Pursuit of Momentary Happiness   Dommage pour Yak, le monde n’en a plus rien à foutre des rock stars. Ou alors juste celles qui dans un lointain passé l’ont fait bouger, et qui viennent régulièrement remuer la nostalgie de vieux en ressassant un répertoire qui dans le meilleur des cas n’a pas changé d’un iota depuis des décennies (dans le pire, il y a eu quelques nouveaux disques réduisant à néant toute crédibilité artistique). Puisqu’on parle d’Iggy Pop,  on verrait bien Oli Burslem en héritier direct, tant il use... [Lire la suite]
30 juin 2019

Duff McKAGAN - Tenderness

    Il n’est un secret pour aucun lecteur de ce blog que le premier groupe dont je devins fan fut les Guns N’Roses, alors que j’étais adolescent. Cela me valut, et me vaut encore, pas mal de moqueries, le plus souvent d’ailleurs de la part de personnes qui connaissent très peu le groupe. J’ai pu en être énervé ou attristé, mais je préfère aujourd’hui laisser courir, et ne pas regarder en arrière. Inutile d’essayer d’expliquer au pote narquois que si je n’avais pas, suite à cette rencontre, tourné le dos aux modèles qu’on... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 20:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2019

3 Rocks et un Coussin: KING GIZZARD, AMYL and the SNIFFERS, SHOW ME the BODY, Kevin MORBY

Kevin MORBY - Oh My God   Kevin Morby, avachi sur son lit, le torse nu et l’œil blasé, ça tente quelqu’un ? Oh My God ! Pianotant nonchalamment quelques mélodies faciles sur des percussions minimalistes, Kevin nous invite à une sieste langoureuse (adjectif suffisant à décrire l’ensemble du disque), forçant le trait d’une ambiance déjà un peu trop développée sur son précédent disque City Music. Dans le genre c’est plutôt bien foutu, mais que celui qui réussira à ne pas piquer du nez à l’écoute de ces chansons farcies... [Lire la suite]
22 avril 2019

Enfin du Neuf ? - FONTAINES D.C., Yann TIERSEN, LORELLE MEETS THE OBSOLETE, FUCK

FONTAINES D.C. - Dogrel   Après une année 2018 presque trop riche dont les dernières sorties squattent encore ma platine, il aura fallu attendre fin Avril (sans doute un record) pour réussir à trouver une poignée de disques millésimés 2019 dignes d’intérêt. Le très attendu premier album de Fontaines D.C. fait alors office d’oasis dans le désert et vient d’emblée occuper la première place temporaire d’un famélique top. Un triomphe obtenu sans péril qu’il convient donc de tempérer un peu malgré l’indéniable qualité générale de... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 décembre 2018

Stop ou Encore ? - SMASHING PUMPKINS, CLOUD NOTHINGS, CAT POWER, DEAD CAN DANCE, Malcolm MIDDLETON

Faut-il inlassablement courir après la nouveauté, faut-il rester fidèle à ses vieux compagnons ? Faut-il tolérer le confort, faut-il jetter le bébé avec l'eau du bain ? Faut-il bruler ses idoles, sont elles usées d'avoir trop donné, où c'est juste nous qui sommes devenus vieux ? Remise à Zéro des compteurs ou Nouvelle Pierre à l'Edifice ? Redite ou Trahison ? Stop ou Encore ?   SMASHING PUMPKINS - Shiny and Oh So Bright - Vol.1/LP - No Past, No Future, No Sun   On le sait depuis longtemps maintenant, Billy Corgan... [Lire la suite]
10 décembre 2018

Daniel BLUMBERG, Raoul VIGNAL, Kurt VILE

   Daniel BLUMBERG - Minus   Belle surprise de ce début d’année, Minus n’a cessé de tourner chez moi, avec une efficacité grandissante. Il faut dire que sa formule basée sur du piano et un chant mélancolique mettait toutes les chances de son côté pour me séduire. Pour balancer ce qui aurait pu n’être qu’une litanie de ballades larmoyantes, Daniel Blumberg et son groupe introduisent tout un tas de dissonances, harmonica sournois ou violon grinçant, avec la batterie du vieux routier Jim White en support. Il y a... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 00:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,