16 avril 2019

# 091 / 221

    Petit anachronisme au début de cette cassette, puisqu’on y trouve la musique que j’avais utilisé en bande son de la traditionnelle projection des diapos de mon dernier camp en tant que chef Louveteaux (soit 2 ans environ avant l’enregistrement du reste de la cassette). On doit trouver trace dans cette rubrique du medley utilisé pour le camp précédent, qui avait pour thème le bouquin CA de Stephen King. Après quelques dommages psychologiques collatéraux j’étais revenu à un univers un peu plus soft pour des gamins de... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2019

# 090 / 221

    En parallèle de mes nombreuses découvertes musicales, j’avais commencé à m’intéresser au cinéma, et j’ai vu pas mal de films assez connus au ciné pendant une petite décennie (globalement entre 1995 et 2005, avec même une petite période vers 2002 / 2003 où j’ai vu des trucs plus pointus). Mon premier contact avec les Frères Coen, qui devaient rapidement devenir mes réalisateurs préférés après Tim Burton, fut le film Fargo que j’adorais et qui consacra aussi Steve Buscemi comme mon acteur fétiche (après Benoit... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2019

# 089 / 221

    Amusantes, ces incongruités sporadiques dans ma série de cassettes. Après avoir notamment savouré un best of de William Sheller (épisode 65), voici Dominique Dalcan qui s’invite dans la rubrique. En réalité, c’est surtout la BO de Ma Vie en Rose qui importe ici, étant donné que je n’ai jamais rien écouté d’autre de ce chanteur français relativement confidentiel. Le film, en revanche, avait pas mal fait parler de lui à sa sortie, en 1997. Je l’avais bien apprécié dans mon souvenir et avait été assez touché par cette... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2019

# 088 / 221

      Retrouvailles avec le Ballroom Blitz pour de nouveaux extraits qu’on espère aussi dingues que ceux de la cassette précédente. Celle-ci commence avec « Dr Jeckyll & Mr Hyde », seul extrait du Black Album qui sonne du coup un peu décalé dans la setlist, même si l’on remarque à nouveau l’énorme travail du bassiste Paul Gray. L’enchainement de trois tubes joués à un tempo si démentiel que les Damned frôlent la sortie de route à plusieurs reprises remet les choses au point. Le groupe se refuse malgré... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2019

# 087 / 221

    Voilà un long moment que je n’avais plus parlé des L7, et j’étais fort curieux de réécouter the Beauty Process : Triple Platinum. Après deux indispensables disques (Smell the Magic et Bricks are Heavy) et un Hungry for Stink plus inégal mais farci de tubes en acier trempé, j’avais souvenir que les filles les plus terribles de l’Ouest Américain avaient sorti en 1997 un chef d’œuvre un peu méconnu. En réalité, s’il est vrai que c’est le seul de leurs albums que j’avais enregistré en entier, j’ai été un peu déçu... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 février 2019

# 086 / 221

    Auréolée d’un succès surprise avec son premier disque, Liz Phair battait le fer tant qu’il était encore chaud et sortait dans la foulée Whip-Smart, forcément dans la lignée de son prédécesseur. Commençant par une petite mélodie tristoune en piano-voix évoquant plus que jamais Lisa Germano, Whip-Smart se révèle (dans la moitié que j’avais retenue) assez plombant, le chant grave et monocorde de Liz Phair pouvant même être souvent qualifié de bourdon. Le problème étant qu’il n’y a que trop peu de moments fun ou... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 février 2019

# 085 / 221

    Ils avaient tout donné lors de leur dernière Charge, un Load déjà ralenti mais encore bien fourni en bons morceaux, comme la cassette 028 nous l’avait rappelé il y a fort longtemps. C’est des Metallica au bout d’un rouleau autrefois compresseur qui tentent de tirer un deuxième coup d’affilé, oubliant que l’âge empêche souvent ce genre de prouesses. Si l’expérience permet quelques brefs éclats, comme ce « Fuel » introductif assez efficace, elle masque mal un manque d’inspiration tellement criant qu’il est... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 janvier 2019

# 084 / 221

    Suite de ce Kettle Whistle en unique représentant sur ce blog de Jane’s Addiction, ce qui reste assez bizarre. Sans doute qu’attaquer une discographie par une compilation faite pour les fans regroupant titres live, demos et outtakes n’était pas la meilleure manière d’accrocher au groupe, quand bien même les chansons retenues m’ont bien plu à la réécoute. Le contraire eut été étonnant, tant Jane’s Addiction se situe à la croisée des groupes alternatifs des 90’s qui avaient ma préférence, sorte de chainon manquant... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 janvier 2019

# 083 / 221

    Dans l’Ancien Testament, celui qui veut se repentir de ses péchés s’habille de sacs en toile et se couvre la tête de cendres en signe de soumission à Dieu. Ou c’est le prophète qui, agissant ainsi, tente de sensibiliser la population à un châtiment prochain et l’inciter à la conversion. David Eugene Edwards en prophète donc, et son chant clamé comme assourdi par une tempête de sable. La guitare slide pour la menace qui pèse, la batterie pour la marche du temps, la basse bien lourde pour l’orage qui s’annonce. Tel... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2019

# 082 / 221

      Franchement,  en réécoutant University, je me suis demandé pourquoi j’avais gardé en mémoire que Throwing Muses avait horriblement mal vieilli. Etait-ce les bribes restantes d’un Real Ramona de 1991, vinyle que je possédais depuis des lustres et qui n’est jamais ressorti de sa pochette ? Car après avoir été agréablement surpris par Red Heaven (cassettes 046 et 047), voilà que je prenais grand plaisir avec  son successeur, enregistré deux ans après en 1994. J’aurais dû m’en douter, car s’il... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]