01 avril 2020

# 113 / 221

      Comme tout le monde ou presque, j’ai entendu parler de Mercury Rev au moment de la sortie de Deserter’s Songs, en 1998. Mais il devait être fort prisé à la médiathèque, aussi commençais-je ma découverte du groupe par l’album d’avant, See you on the Other Side, paru en 1995. Pas forcément le mieux pour appréhender la musique du groupe, puisque c’est justement le disque qui fait la transition entre les deux périodes de Mercury Rev, celle psyche noise des premières années, et la pop alternative onirique... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mars 2020

# 112 / 221

    1996 est une année charnière pour Joey Burns et John Convertino. Les deux musiciens, paire rythmique du groupe Giant Sand mené par Howe Gelb, s’amusent à enregistrer ensemble quelques titres chez eux sur un 8-pistes. L’album sort sous le nom de Spoke, tandis que Giant Sand augmente sa pléthorique discographie (Build Your Own Night, it’s Easy) et que les trois musiciens se lancent dans un projet où ils inviteraient un artiste différent pour une collaboration éphémère. Celle qui ouvre le bal n’est autre que Lisa... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2020

# 111 / 221

    Retour sur la deuxième moitié de Shapeshifter, tant apprécié épisode précédent. Et Gong continue sur sa lancée, mélangeant toujours les genres avec bonheur. « Là-bas là-bas » emprunte le rythme des iles pour une dénonciation douce-amère des essais nucléaires Français en Polynésie (avec Charlélie Couture en invité), « Can you : you can » est une longue impro jazz prog enregistrée en public et « White Doves » une nouvelle superbe ballade évoquant Pink Floyd. Au milieu de petits... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2020

# 110 / 221

    En 1998, il y a eu un gros buzz sur l’album TNT. Sans doute le nom de Tortoise avait-il déjà percé parmi les amateurs éclairés de la musique indépendante avec le précédent, Millions Now Living Will Never Die, mais ce troisième album a eu un succès incroyable (dans les deux sens du terme) eut égard à la musique proposée. Je me rappelle que des connaissances qui n’écoutait en général que les tubes passant à la radio (ce qui à l’époque n’était pas forcément synonyme de daube d’ailleurs) s’étaient entichés de ce... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2020

# 109 / 221

      Strings fait partie de ces EP fabuleux que sortirent dans les années 90 mes artistes favoris et dont la moindre chanson enfonce toutes leurs compositions récentes. Kristin Hersh, bien que la qualité soit très souvent au rendez-vous des disques qu’elle a publié cette décennie, n’échappe pas à la règle. Il faut dire que Strings est sorti en 1994, en parallèle de son premier album solo, Hips and Makers, soit tout simplement l’un de mes albums favoris. Cet EP est ici présenté dans sa version longue (et bien sûr... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2020

# 108 / 221

      Après l’excellent « Thank You » de Led Zeppelin, avec un solo de Jimmy Page que le petit Slash a du étudier sous ses moindres coutures, tant on y décèle ce qui sera le jeu et le son qui feront sa légende, je crois poursuivre sur la lancée des BBS Sessions avec de jolis arpèges légèrement dissonants. Les grosses guitares et le chant qui interviennent soudainement me détrompent : il s’agit bien de l’album de Creed qui a débuté.  Sorti en 1997, My Own Prison va faire un énorme carton aux USA... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 00:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 janvier 2020

# 107 / 221

      Still, compilation bien connue de Joy Division sortie peu de temps après la mort de Ian Curtis, est indispensable. Elle prolonge une discographie dramatiquement courte, et de belle manière : bien construite (une partie d’inédits, une partie du dernier live de Joy Division), elle ne contient que des bons morceaux, ce qui n’est pas si courant pour ce genre d’exercice où l’usage est de racler des fonds de tiroirs pas forcément fréquentables. Pour la suite, on ne peut qu’enfoncer quantité de portes... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 janvier 2020

# 106 / 221

    Retour sur le titre « Memory of a Free Festival » de David Bowie ici séparé en deux parties distinctes, qui figuraient en bonus sur la réédition du Space Oddity que j’avais emprunté. Je suppose qu’il s’agit de la version qui est sortie en single 45T, avec une partie sur chaque face. Du coup la réécoute s’est avérée plus attrayante qu’imaginé, car la partie 1 n’a pas grand-chose à voir avec celle présentée sur l’album, où le chant de Bowie flotte sur un lit de claviers comme dans un rêve narcotique (ce qui... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2019

# 105 / 221

    Je n’ai jamais été grand fan de Blues, mais j’ai en ce moment un petit regain d’intérêt, à cause de l’Oncle Hervé. Je suis le premier surpris de l’apparition de mon Oncle en cette rubrique attendu que toute ma famille du côté maternel a toujours fréquenté les églises plutôt que les salles de concert et joint les mains plutôt que tendu les majeurs. Mon amour des Guns N Roses était vu comme une excentricité vaguement inquiétante, et Oncle Hervé n’a jamais montré le moindre signe qui eut pu m’indiquer qu’il... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2019

# 104 / 221

    Fin du disque Caught in a Trap and I Can’t Back out cause I Love you too much, baby de Mark Eitzel, qui m’avait agréablement surpris cassette précédente, mis à part les derniers extraits plus rythmés. Nouvelle surprise avec un « Cold Light of Day », bien plus rock (il y a même de la disto), qui fonctionne cette fois très bien (toujours avec le backing band de luxe évoqué cassette précédente). Si l’on ajoute les deux titres suivants, qui reviennent à un folk guitare / voix bien écrit (notamment... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]