1549109514-dizaine

 

La chanson déclic, qui nous a permis de découvrir un nouvel univers musical 

 

Une thématique très intéressante, tant la liste exhaustive de ces chansons déclic tracerait pour chaque blogueur participant la colonne vertébrale de son histoire musicale. Evidemment, les chansons déclics sont bien plus nombreuses en début de « carrière », lorsque tout est à découvrir et qu’une surprise peut se cacher au détour du moindre disque emprunté au grand frère ou à la médiathèque. Plus intéressantes sont les chansons explosant un périmètre musical déjà bien établi, dans cette période encore naïve où l’on croit posséder une solide culture musicale simplement parce qu’on écoute des artistes inconnus du cercle proche de ses copains de classe ou de ses cousins. Ces chansons qui finissent par nous apprendre que le musique est un domaine bien trop vaste pour qu’on s’autorise à une attitude méprisante envers quiconque n’en possèderait pas des bases forcément subjectives.

J’ai déjà évoqué dans un vieil article l’importance qu’ont eu pour moi certaines compilations. Sur la foi de quelques artistes connus, on achetait (pas cher) des albums bourrés d’un très large éventail de titres qui, s’ils restaient dans un périmètre souvent relativement limité, permettaient un nombre incalculable de découvertes. Ainsi le Triple Album Everything is Nice, compilation sortie pour les 10 ans du label Matador, eut-il une influence considérable sur mon univers musical, présentant notamment deux chansons déclic que j’ai eu du mal à départager pour cet article : « Here we Go » de ARAB STRAP, et « Christmas Steps » de MOGWAI. J’ai finalement sélectionné cette dernière, puisque Mogwai est devenu mon groupe favori et que j’ai écouté énormément de Post Rock par la suite. Mis à part le choc émotif ressenti à l’écoute de ces formats de longs instrumentaux alternants passages des plus mélodiques et explosions saturées infernales, Mogwai fut aussi, par l’entremise de l’excellent Martin Bulloch, le groupe qui me décida à me mettre, à trente ans passés, à la batterie. C’est dire si, bien que j’avoue aujourd’hui m’être lassé de ce Post Rock originel et ne plus écouter le Come On Die Young dont est extrait ce « Christmas Steps », rarement chanson n’aura eu autant d’influence sur ma vie.

 

 

LA LISTE DES PARTICIPANTS