27 février 2018

# 063 / 221

    Après la bouleversante rencontre avec Cat Power, j’avais eu la chance de la voir en concert pour la tournée Moon Pix. Je découvrais donc les morceaux sur scène, avec une pointe de déception (surtout due à la frustration de n’entendre qu’un seul titre de mon album fétiche). Il me fallut quelques mois supplémentaires pour avoir accès au disque à la médiathèque, que je m’empressais d’enregistrer dans son intégralité. En réalité, j’ai toujours considéré Moon Pix comme un peu moins bon que les deux monuments qui... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 février 2018

The LIMIÑANAS - Shadow People

  The Limiñanas, un nom que je vois trainer régulièrement en couverture de journaux que je ne lis pas. Un duo venu de nulle part (le mari aux guitares, la femme à la batterie, line up d’escrocs popularisé par les White Stripes) excitant des journalistes propre sur eux prompt à annoncer la nouvelle sensation rock  pour attirer le chaland. De quoi alimenter la hype, et voir revenir la pochette de Shadow People  sur le tapis virtuel à de trop nombreuses reprises. Fallait-il qu’il n’y ait vraiment pas grand-chose à se... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2018

# 062 / 221

      Dans mes nouveaux potes de l’UNIMECA, Gilles #2 était un peu à part : il ne faisait pas de sortie avec nous, mais restait dans le groupe en cours et surtout pendant les pauses Tarot/Contrée. Et il était vraiment TROP cool : la coupe cheveux longs ramenés en couette mais tête rasée sur les côtés (avec une casquette par-dessus en permanence), double boucle d’oreille, basketteur dans une équipe, bassiste dans un groupe et avec une copine canon (cela dit j’ai jamais vu ni son groupe ni sa copine, si ça... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2018

# 061 / 221

  la peste soit de ce stylo pourri...     Suite et fin de l’enregistrement tristement réduit de l’album to Bring you my Love de PJ Harvey, avec en premier lieu cette chanson exceptionnelle, d’une tension incroyable, peut être celle qui consacre PJ comme l’héritière de Patti Smith. Une musique minimaliste (un peu d’orgue, et une guitare très lourde toute en retenue), et cette voix géniale, littéralement possédée, déclamant l’amour. Prophétesse ou Amante ? Ensorceleuse, à coup sûr. Sur une base musicale assez... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2018

# 060 / 221

Les stylos qui s'effacent avec le temps, c'est pas génial. mais heureusement, c'est bientot fini....      Je n’en ai pas fini avec les Jesus and Mary Chains, dont j’aurai vraiment exploré toute la discographie en parcourant ces cassettes. J’avoue d’ailleurs que la motivation m’a un peu manqué au moment d’aborder celle-ci, tant j’ai l’impression de n’avoir plus rien à dire sur le groupe. Et puis si je me souvenais que Darklands était un excellent album (voir épisode 045), je ne me rappelais plus trop de son... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 janvier 2018

GIRLS IN THE KITCHEN - Satisfucktion

"Dans la Série J'ai Acheté Ce Disque Juste Pour La Pochette"   Quand on achète ses vinyles sur internet, on a intérêt à en prendre plusieurs histoire de rentabiliser les frais de port. Et des fois, on en choisi un dans la virtuelle boutique uniquement pour sa pochette. Satisfucktion, unique album des Girls in the Kitchen, aurait pu être aussi naze que son nom ou celui du groupe. C'est en fait un disque plutot sympa, qui ne souffre que d'une production légèrement amatrice et d'une relative dispertion, évoquant tour à tour... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 23:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

18 janvier 2018

Hors Série #03 - QUEEN

  L’autre jour, il m’est arrivé un truc horrible : j’ai acheté un disque de Queen. En plus je me suis fait toper par La buZe, qui passait justement par-là, et qui s’est empressé de le raconter sur son blog. Heureusement qu’il a 3 lecteurs et demi, sinon c’était la honte intersidérale. Songez que ça fait des années que je dis à Fred, grand fan devant l’éternel moustachu, que Queen c’est tout pourri alors même que je n’en connais quasiment rien si ce n’est les tubes figurant sur ce Greatest Hits, répétant par là une... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 21:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2018

# 059 / 221

      Parmi les amateurs de rock, je me suis aperçu assez vite qu’il y avait deux catégories distinctes qui, sous une apparente affinité commune, n’avait finalement que peu de chose à se dire : les fans de musique et les fans de guitare. Avec ces derniers, je démarre souvent la conversation avec enthousiasme autour d’un groupe partagé, Led Zeppelin ou les Who pour la branche (majoritaire) restée bloquée dans les 70’s, ou les Guns N’Roses pour la variante (plus jeune) Metal. Mais je déchante vite. La plupart... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 22:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 janvier 2018

Rétrospective 2017

    J'ai bien failli ne pas faire de Top 2017, et d'ailleurs cet article est plus une rétrospective qu'un Top. Pas trop d'inspiration pour remplir les rubriques classiques développées les deux années précédentes, dont les principales auraient de toutes manières auraient été squattées par le même groupe : Découverte de l’année IDLES, Disque de l’année Brutalism et titre de l’année « 1049 Gotho », hop, plié, et bonne année 2018….                   ... [Lire la suite]
Posté par Hello-Darkness à 01:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
30 décembre 2017

Pour finir l'Année: PROTOMARTYR, Jeremy ENIGK, DIRTY FENCES, VALPARAISO

PROTOMARTYR - Relatives in Descent   Moins percutant que Under Color of Official Right, moins marquant que the Agent Intellect, Relatives in Descent laisse entrevoir les différents dangers guettant Protomartyr : le bavardage, la tentation technique, la surproduction ou la redite (qui vont souvent ensemble). On n’en est pas encore là, et le groupe de post punk abrasif a gardé pour sa troisième sortie en quatre ans quelques bons uppercuts en réserve, surtout en deuxième moitié de disque. S’appuyant toujours sur une basse... [Lire la suite]